Parce qu’il fallait être là…

Lorsqu’apparurent les premiers groupes du Réseau Hommes Québec, en 1992, les remises en question des jeunes de la Révolution tranquille et la grande mobilisation des féministes au Québec avaient déjà entamé une belle démarche de réflexion sur le rôle traditionnel de l’homme, son conditionnement et son influence sur les générations à venir.

boy-477010_1920

C’est dans ce contexte que le livre Père manquant fils manqué, de Guy Corneau fut révélé au public. Après sa première édition, en 1989, il sera réédité à maintes reprises et traduit dans une dizaine de langues. Guy Corneau y partage ses réflexions issues de plus de douze ans d’expérience psychanalytique ainsi que de ses observations portant sur des séances d’échanges qu’il a déjà mises en œuvre entre des hommes:

En explorant le thème de l’identité masculine dans un groupe d’hommes, nous avons pris conscience que chacun de nous était aux prises avec un modèle masculin qu’il n’arrivait pas à satisfaire. Ce modèle consistait en une représentation idéale qui nous tyrannisait de l’intérieur.

…à l’écoute des hommes…

Le Réseau hommes Québec est alors né de l’invitation Guy Corneau aux hommes d’aller régulièrement à la rencontre les uns des autres, mais aussi de cette part moins explorée d’eux-mêmes. Par-delà les activités déjà existantes de ressourcement plus ponctuelles ou visant des problématiques plus spécifiques, le projet du RHQ  propose alors de reconquérir dans sa globalité une identité masculine responsable et plus affirmée. Bref, cette exploration de soi ouvre ainsi la perspective d’échapper au modèle du bourreau ou de la victime de son passé à des hommes qui ne font pas que naître hommes, mais le deviennent:

C’est vers le futur que nous sommes poussés par les images qui nous habitent. Je ne sais pas ce qu’est l’homme, encore moins ce qu’il devrait être. J’essaie plutôt de le sentir et d’en faire une expérience intime. J’essaie de laisser advenir l’homme en moi.
GuyCorneauGuy Corneau en parle dans l’entrevue de Les papas= Les mamans
 

…pour que les choses évoluent

Dès 1993, la renommée croissante du Réseau Homme Québec et de son fondateur amena la création de groupes affiliés, en France, en Belgique et en Suisse romande. Ici, aujourd’hui, au Québec, bien que les hommes parlent plus ouvertement que jamais de leur désir d’engagement paternel, la recherche démontre encore chez eux une réticence à exprimer leurs sentiments, surtout leur souffrance, qui tend à se traduire par davantage de conduites à risques (Roy et coll. 2013). En revanche, de plus en plus d’hommes sont maintenant en mesure de trouver des espaces où ils peuvent reconnaître les bienfaits qui accompagnent leur dévoilement:

L’expérience de ceux qui participent à des groupes depuis plusieurs années nous enseigne qu’ils ont grandement amélioré leur capacité d’intimité avec eux-mêmes comme avec les autres hommes, avec leurs partenaires amoureux comme avec leurs enfants. (Guy Corneau)

Afin de voir comment l’image du Réseau a évolué depuis et même participer à sa progression, visitez le page Notre image, vos commentaires ou venez directement participer à la vie actuelle du Réseau en choisissant l’événement qui vous convient.